#1 Russe

Cela fait environ 4 ans que j’étudie le russe, j’ai commencé début 2014 et on est en avril 2018.

J’ai fini 2 méthodes : 40 leçons pour parler russe, de Michel Chicouène (un livre paru en 2007, que j’ai trouvé génial) et Assimil Le russe sans peine (que j’ai trouvé beaucoup moins structuré et structurant, mais très riche pour les nombreux enregistrements – 4 CDs ! – et pour le vocabulaire).

J’ai aussi acheté le perfectionnement d’Assimil, mais comme je maîtrise toujours très mal les déclinaisons, je ne l’ai pas commencé.

J’ai vu plusieurs films, clips de chansons, dessins animés, émissions drôles en russe, mais il faudrait que j’en fasse une liste à jour.

#3 Chinois 21/04/18

En regardant mon calendrier, j’en suis donc à :

  • ma 6ème leçon de chinois
  • ma 4ème leçon d’assimil complète
  • ma 3ème semaine de chinois

J’essaye de fabriquer les ankicards et de les réviser pour l’instant ce n’est pas très difficile de garder le pas.

En revanche, nous sommes loin de la théorie 1 jour = 1 leçon…

Et je n’ai toujours pas fini la leçon de Yoyo chinese, sur les syllabes composées.

#2 Chinois, dimanche 08/04/18

Deuxième journée de chinois.

J’ai intégré des moyens mnémotechniques sinon je n’y arriverai jamais, ainsi que des Anki cards (chaque leçon Assimil étant déjà décomposée en petites unités de son, c’est relativement rapide).

J’écris une première fois au stylo, sur un carnet, puis à l’écran sur le clavier Pinyin. Et ce que j’ai écrit de la leçon, je le copie dans mon precious document Gogle.

Au final, j’y ai passé un peu moins de deux heures, pour faire des cartes des 2 leçons et voir la nouvelle leçon…

Ce n’est pas très encourageant, je n’aurai pas toujours deux heures à moi pour jouer.

Il faut que je trouve une routine plus rapide (ou que je prépare des anki cards à l’avance).

 

 

Pavlova au citron

https://www.ricardocuisine.com/recettes/5468-pavlova
Meringue

10 ml (2 c. à thé) de fécule de maïs
5 ml (1 c. à thé) de vinaigre blanc
4 blancs d’oeufs, tempérés
250 ml (1 tasse) de sucre

Garniture
250 ml (1 tasse) de crème 35 %
45 ml (3 c. à soupe) de sucre
180 ml (¾ tasse) de curd au citron ou plus au goût (voir recette)

Préparation
1. Placer la grille au centre du four. Préchauffer le four à 135 °C (275 °F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin. Réserver.
Meringue
2. Dans un petit bol, délayer la fécule dans le vinaigre. Réserver.
3. Dans un bol, fouetter les blancs d’oeufs au batteur électrique jusqu’à ce qu’ils soient mousseux. Ajouter le sucre graduellement en fine pluie en
fouettant jusqu’à l’obtention de pics fermes. Incorporer le mélange de fécule.
4. Répartir la meringue sur la plaque en façonnant un disque d’environ 20 cm (8 po) de diamètre. Cuire au four 1 h 15. Elle sera légèrement dorée.
Retirer du four et laisser refroidir complètement. Elle s’affaissera légèrement en refroidissant.
Garniture
5. Dans un bol, fouetter la crème avec le sucre au batteur électrique jusqu’à l’obtention de pics mous. Répartir sur la meringue refroidie et garnir de
curd au citron (voir recette). Servir immédiatement.
La meringue doit être cuite le jour même puis garnie juste au moment de servir.

https://www.ricardocuisine.com/recettes/4594-lemon-curd

Lemon curd
Le zeste d’un citron
Le zeste d’une lime
125 ml (1/2 tasse) de jus de citron et de lime mélangé (environ 1 à 2 citrons et deux limes)
150 ml (2/3 tasse) de sucre
4 jaunes d’oeufs
125 ml (1/2 tasse) de beurre non salé, coupé en dés
Préparation
1. Dans une casserole à fond épais, mélanger les zestes, le jus, le sucre et les jaunes d’oeufs à l’aide d’un fouet jusqu’à ce que la préparation soit lisse
et homogène.
2. Ajouter le beurre et cuire à feu doux en remuant constamment à l’aide d’un fouet en prenant soin de bien racler le fond et les coins de la casserole,
jusqu’à ce que la préparation épaississe et nappe le dos d’une cuillère, soit environ 10 minutes. Passer au tamis, si désiré.
3. Laisser tiédir et réfrigérer.
4. Le lemon curd se conserve une semaine au réfrigérateur et se congèle très bien.
Zestes
Ce sont les huiles essentielles présentes dans les zestes qui donnent toute la puissance au goût du lemon curd. Il vous en faut un bon 30 ml (2 c. à
soupe).
Lavez bien les agrumes et les zestes avant de les zester et de les presser. Pour extraire un maximum de jus, faites-les chauffer 30 secondes au microondes,
puis roulez-les sur le comptoir en pressant fortement.
Étape 1
Préférez une casserole en acier inoxydable. L’aluminium peut réagir avec l’acidité des jus et donner un goût métallique à la tartinade.
Étape 2
Passer au tamis permet de retirer les chalazes des oeufs, les zestes et la pulpe des agrumes.

Pain suédois ou pain polaire

http://www.mesenviesetdelices.com/article-tour-338-122507049.html

300 g de farine T65

200 g farine sarrasin
80 g de crème fraîche
240 ml d’eau
1 cc de sucre
1 cc de sel
½ cube de levure de boulanger

Délayer la levure émiettée dans l’eau tiède.
Verser ensuite tous les ingrédients dans la Machine A Pain (MAP) et lancer le programme « pâte seule» (programme qui dure environ 1h30)
A la fin du programme, dégazer le pâton et l’étaler sur un plan de travail fariné sur une épaisseur de 5 mm environ. Découper des cercles de la taille de votre choix dans cette pâte (environ 10 cm de diamètre pour moi, mais ça peut être beaucoup plus grand). Piquer ces cercles avec une fourchette et laisser reposer 30 mn environ sous un torchon.
Faire chauffer une poêle à sec (sans matière grasse) et faire cuire les disques de pâte, face piquée en bas. Piquer le dessus des disques et laisser cuire jusqu’à coloration. Retourner le pain et poursuivre la cuisson quelques secondes.
Emballer ces pains dans du film alimentaire afin qu’ils gardent leur moelleux.

Brownie alla farina di castagne

https://volevofarelochef.wordpress.com/2013/11/12/castagnaccio-brownie-ovvero-quando-la-castagna-incontra-il-brownie/*Castagnaccio-brownie* alla farina di castagne e cioccolato fondente

cioccolato fondente | 120g

farina 00 | 50g

farina di castagne | 35g

uova, bio | 2

zucchero | 150g

olio extravergine d’oliva delicato | 80g

sale un pizzico

uvetta, bio | 2 cucchiai

noci, grossolanamente tritate | 1-2 cucchiai

pinoli | 2 cucchiai

rosmarino fresco e zucchero a velo qb

Fate fondere il cioccolato e tenetelo da parte. Montate le uova con lo zucchero per alcuni minuti fino a farle diventare soffici e chiare. Aggiungete il cioccolato fuso, le farine (setacciate con il sale) e poi l’olio. Aggiungete l’uvetta*. Versate in una teglia foderata con carta forno. Decorate con noci e pinoli, ultimate con rosmarino fresco tritato. Cuocete a 170°C dai 15 ai 25 minuti secondo il grado di cottura** che preferite (tempi e temperature variano in base al forno!). Una volta freddo, tagliate il castagnaccio-brownie a losanghe e spolverizzatelo di zucchero a velo.

*ammollatela e strizzatela se vi sembra troppo secca (io uso quella bio e di solito la aggiungo senza ammollarla); **come i classici brownie, questo dolce è ottimo se lasciato leggermente umido/crudo all’interno, inoltre ricordatevi che la cottura prosegue anche dopo averlo tolto dal forno.